Skip Ribbon Commands
Skip to main content
Sign In

Raison d'être et mandat

À propos de l'Ordre

L’Ordre des éducatrices et des éducateurs de la petite enfance réglemente les éducatrices et éducateurs de la petite enfance de l'Ontario et régit leur conduite dans l'intérêt du public.

L'Ordre n'est pas un établissement d'enseignement ou une association professionnelle qui défend les intérêts des éducatrices et éducateurs de la petite enfance. C'est un organisme qui contribue à servir et à protéger enfants et familles en établissant des exigences d’inscription et des normes déontologiques et professionnelles pour les éducatrices et éducateurs de la petite enfance inscrits (EPEI) et en régissant la conduite des membres par le biais d'un processus de plainte et de discipline.

Protéger l'intérêt du public

L'Ordre est le premier organisme d'autoréglementation des éducatrices et éducateurs de la petite enfance au Canada. Les organismes d'autoréglementation sont là pour servir et protéger l'intérêt du public. Il existe plus de 40 professions réglementées en Ontario, notamment dans les domaines des soins infirmiers, du travail social et de l'éducation de la petite enfance.

L'autoréglementation est un privilège que le gouvernement accorde à une profession. L'octroi de ce privilège montre que la profession peut placer les intérêts du public avant ceux de la profession. Il reconnaît aussi que les membres d'une profession sont capables de s'autogouverner et peuvent être tenus responsables par le public.

L'Ordre a créé un tableau public des membres que toute personne peut consulter pour vérifier si une personne est un membre inscrit de l'Ordre. Le fait de fournir cette information garantit au public que les personnes exerçant la profession d'éducatrice ou d'éducateur de la petite enfance sont qualifiées et compétentes.

À propos des EPEI

Apprenez-en davantage sur ce que font les éducatrices et éducateurs de la petite enfance. Seuls des membres de l'Ordre peuvent utiliser les titres protégés d'« éducatrice de la petite enfance » ou « éducateur de la petite enfance » et d'« éducatrice de la petite enfance inscrite » ou « éducateur de la petite enfance inscrit », de même que la désignation professionnelle EPEI et son équivalent anglais RECE. Seules les personnes qui ont rempli les exigences d'inscription de l'Ordre et détiennent un certificat d’inscription en bonne et due forme peuvent exercer la profession d'éducatrice ou d'éducateur de la petite enfance.

Vision

Les membres du conseil s’entendent pour dire qu’ils envisagent un avenir dans lequel le rôle de l’Ordre est si largement reconnu que :

 
 
Tous les membres de l’Ordre acceptent la responsabilité d’exercer la profession avec excellence
 

Mission 

La mission de l’Ordre est énoncée clairement dans la Loi de 2007 sur les éducatrices et les éducateurs de la petite enfance, qui décrit également sans équivoque la raison d’être de l’Ordre et ses diverses fonctions : 

 

L’Ordre des éducatrices et des éducateurs de la petite enfance réglemente la profession dans l’intérêt public
 

Valeurs

Le conseil se laisse guider par les valeurs suivantes dans son travail :

• La diversité, l’inclusion et l’accessibilité

• L’équité

• Les idées avant-gardistes

• L’excellence de la gouvernance et de l’administration

• Le respect

• La transparence et la responsabilité 


Priorités Stratégiques de 2012 à 2015

 
Priorité stratégique no 1
 

 


 Accroître le rapprochement entre l’Ordre et le gouvernement et d’autres responsables des orientations
politiques. Cette mesure est très importante au moment où l’Ordre s’attache à finaliser la réglementation sur l’apprentissage professionnel continu et à développer ses nouveaux pouvoirs pour l’agrémentation des programmes d’éducation.

Priorité stratégique no 2
 

 


Revoir et mettre à jour le Code de déontologie et normes d’exercice et développer les documents connexes dans le cadre du nouveau programme d’apprentissage professionnel continu. À ce sujet, le 2e projet pilote et le prochain symposium sur le leadership seront des activités importantes qui relèvent de ce thème.

Priorité stratégique no 3
 

 


Développer et mettre en oeuvre une stratégie de technologie de l’information pour soutenir l’Ordre dans
son mandat. Une initiative majeure viendra se greffer sur notre plan triennal de transformation technologique visant à offrir le renouvellement en ligne de l’adhésion à l’Ordre.


Priorité stratégique no 4

 

 

Créer des services aux membres fondés sur une connaissance approfondie de la diversité des milieux où travaillent les membres de l’Ordre. Nous ferons en sorte de mieux connaître nos membres qui évoluent dans des milieux divers sur le plan culturel, linguistique et sur le plan du travail, de sorte à mieux comprendre le soutien dont ils ont besoin pour exercer leur profession de manière responsable.

 

Priorité stratégique no 5
 

 


Accroître le profil de l’Ordre. Nous profiterons des activités de prise de contact avec les membres, les parties prenantes, les employeurs et les parents pour nous assurer qu’ils sont au courant de notre mandat réglementaire et qu’ils peuvent compter sur notre capacité à protéger l’intérêt public en toute objectivité et en temps opportun.





plan du site |  contactez-nous |  énoncé de confidentialité |  conditions |  webmestre |  © L'Ordre des éducatrices et des éducateurs de la petite enfance